Nouveaux produits

Promotions

Liste des produits par fournisseur dupraz

Le surf des neiges
En 1984, Serge Dupraz découvre le surf sur neige. Tout de suite conquis par les sensations, il se lance dans leur fabrication. A cette époque deux tendances très différentes, venues de la côte Est des Etats-Unis, se disputent le marché.
D’une part des surfs très courts aux lignes très tendues et à la spatule courte, caractérisés par un positionnement des pieds très en arrière et qui se dirigent en «chassant» du pied arrière. Deux marques représentent cette tendance: Burton et Sims.
La deuxième tendance est représentée par la marque «Winterstick» qui propose deux modèles plus longs, plus larges et aux spatules plus progressives. C’est de cette deuxième tendance que s’inspire Serge Dupraz pour créer ses premiers «Hot Snowboards». Il lance aussitôt deux modèles: le «Mid» et l’«Expert», ce dernier étant le premier engin en Europe conçu sur le principe d’un long «swallowtail».
 
Fabrication artisanale
La technique de fabrication et les matériaux choisis s’apparentent à ceux utilisés pour le ski : pressage à chaud d’un noyau composé d’un sandwich composite pris entre deux couches de fibre de verre avec de la semelle de ski pour le dessous et de l’ABS pour le dessus. Les fournitures pro- viennent principalement des entreprises Lacroix, Duret et Rossignol. Les fixations utilisées alors, en caoutchouc renforcé, ressemblent à s’y méprendre aux fixations de ski nautique.
Serge Dupraz accompagne la fabrication jusqu’au produit fini, n’hésitant pas à se procurer certains éléments à l’étranger, jusqu’au... Canada !
Serge raconte : "Pour mes boards j'avais fabriqué une presse faite de poutres rapondues latéralement pour la largeur, avec chauffage de plaques de chauffe alimentées par des transfos tout bien dimensionnés, soulèvement de la partie supérieure par les hale-bas fixés aux poutres de mon atelier, et mise sous pression par tiges filetées écrous de 19mm....
Mes noyaux étaient constitués de 32 pièces de frêne massif en deux niveaux d'épaisseur, évidemment colle époxy de ski, dessus en Acrylonitrile Butadiène Styrène, semelle de ski sérigraphiée en dessous, etc...   Jamais une seule custom Hot Snowboards de cette prod n'a été pêtée :  Non mais ... "
 
Evolutions techniques


Alors que les premiers surfs de neige ne sont maniables que dans de la poudreuse, Serge Dupraz travaille sur des fixations montantes munies d’un «spoiler» permettant un appui arrière plus puissant. De ce fait, l’accroche sur neige damée devient possible. Parallèlement, les formes évoluent et les amateurs peuvent dès lors aborder tant de la neige, profonde que douce ou gelée.

Les premiers essais, très encourageants, permettent à Serge Dupraz d’engager une collaboration étroite avec un fabricant de ski afin de passer à une production en série.

 


Evolution des produits Hot Snowboards


Les produits Hot n’en poursuivent pas moins leur ascension. Après le «One Sixty», premier modèle industriel, le «Plus 15», un modèle plus long permettant aux surfers confirmés d’aller plus vite, se fait une place sur le marché dès 87. L’hiver suivant est marqué par l’arrivée d’un modèle dont le succès est immédiatement énorme : le «Révolution». Ce surf d’un nouveau genre permet des conduites coupées extrêmes et un positionnement nouveau du corps, tellement incliné dans le virage qu’il entre en contact avec la neige. Ce type de virage prend le nom de l’un des coureurs du team Hot, Serge Vitelli, qui a été le premier à les réaliser. Ce sont les «Vitelli-turns», qui garantissent au produit un succès phénoménal tout en permettant à la notoriété de Hot de gagner quelques échelons.


 


Carving


Le premier «carving» est né, des années avant que le ski ne reprenne ces principes.

Puis Hot Snowboards met au point un surf asymétrique, le modèle «Logical». Son principe consiste à adapter les lignes de carre du surf aux appuis du surfeur. A noter que ces appuis sont très différents dans le virage de face, «frontside», de ceux du virage de dos, «backside».


(Parenthèse qui fait plaisir : Récemment Jake Burton est revenu sur cette période en citant Serge et ses planches à la ligne de cote creusée, comme étant un fait majeur dans l'évolution des snowboards.


'Hot Snowboards, un autre pionnier fabricant Français a conçu le One Sixty, modèle avec une ligne de cote creusée et parabolique qui a marqué un tournant dans les shapes de snowboard et influencé l'industrie alpine en entier, celle du ski y compris. Serge Dupraz a conçu un engin révolutionnaire qui était capable de faire des virages coupés en tranchant la neige avec son rayon de 6 mètres. Tous les fabricants ont sauté sur cette brillante idée.' ....'le Hot Pro Team qui dominait alors '...)


Compétition


Très tôt, Hot choisi de sponsoriser des compétitions et des coureurs. C’est ainsi que la société décroche le premier titre de Champion de France. Ayant toujours eu foi en l’avenir et au développement de ce sport, Serge Dupraz s’est attaché à créer une image forte qui propulse Hot Snowboards au niveau des meilleures marques du moment, alors américaines. Hot créé alors une structure de coureurs professionnels (encadrés par un entraîneur ex-formateur de moniteurs de ski à l’Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme de Chamonix) qui contraste avec le manque de sérieux qui caractérisait jusqu’alors ce genre d’initiative.

Le «Hot Pro Team», composé de coureurs dont deux suisses et leur entraîneur, fonctionne à l’année, tout le monde étant salarié de Hot. Les résultats sont au rendez-vous: les coureurs de Hot décrochent des titres nationaux, puis européens et enfin mondiaux. L’image de la marque est lancée : forte, performante, dynamique et d’une qualité irréprochable. En France et dans de nombreux pays, Hot Snowboards domine le marché du snowboard polyvalent et alpin (5 fois plus de ventes en france que le N°2 Burton). La marque Hot vivra sur cette image de marque jusqu'en 2005.


 

Pause momentanée

Pour des raisons diverses et variées, en 1990 Serge choisi de se mettre à l'écart du marché du snowboard.


2003 : Naissance de Dupraz Snowboards

En shapant les premiers protos de D1 au printemps 2003, Serge a voulu mettre tout son savoir-faire au profit d'une board qui lui permettrait de retrouver des sensations de surfer la neige, avec plus de performance et en remettant en question les notions de polyvalence. Le premier proto pressé dans un atelier artisanal a de suite confirmé un énorme potentiel d'accroche sur piste, de stabilité, d'accélération et des qualités de ride en poudreuse qu'aucune planche de freeride de shape classique ne peut offrir encore de nos jours.

Depuis ce moment Serge ne cesse d'affiner ses produits, d'étoffer la gamme. Fidèle à ses convictions, la gamme reste simple, avec un modèle aujourd'hui décliné en 3 tailles et 3 flex. Ce concept de flex, originalité amenée par Dupraz Snowboards, permet de se rapprocher du sur-mesure.


Naissance de la toute première D1...

 


Aujourd'hui


Dans la longue évolution des snowboards depuis 1980, la D1 est certainement la planche qui synthétise le mieux tous les différents besoins. Les tous premiers riders de poudreuse début 80 auraient trouvé une D1 parfaite par rapport à leurs attentes, les alpins des années 90 se seraient certainement plus amusés en plaques sur une D1 qu'avec leurs protos trop étroits. Aujourd'hui la D1 acquiert ses lettres de noblesse, elle est enfin reconnue comme une référence en matière de polyvalence. Alors qu'en 2003 ce concept était à total contre courant du marché de l'époque, trop élitiste avec des produits trop limités dans leur utilisation : freestyle, jib...


Aujourd'hui toutes les marques mettent en avant la polyvalence et le freeride. Beaucoup s'inspirent de notre discours, du concept de la D1 et préparent ainsi les shapes de demain.
Plus
Afficher 1 - 1 de 1 article
Afficher 1 - 1 de 1 article